Vœux et programmation de début 2023

BONJOUR,

Voici quelques informations concernant les différents événements
que nous aurons à la Maison du Pont, en ce début d’année.

– Du 13 janvier au 18 mars 2023 : Expo «TRES MARES / TROIS MERS »:
21 artistes cubains et 20 artistes européens, voguants, des Caraïbes à la mer de Chine
en passant par la Méditerranée, permettant ainsi le croisement des peuples et des cultures.
Dont Aconcha, Ricardo Ponce, Alfredo Sosabravo, Eduardo Abela, Ernest Pignon Ernest pour ne citer que quelque uns des artistes …
( Entrèe libre, mercredi, jeudi et samedi de 15h à 19h )

– Vendredi 13 Janvier à 18 h, vernissage de l’exposition

– Samedi 21 janvier : nuit de la lecture à partir de 18 h : thème national : la peur !
Avec un petit jeu : chacun sa peur et un texte à partager, ensuite soupe
et 2ème partie avec les lectures choisies du public.
( Écrivains cubains, en référence à l’expo qui sera en place ? )

– Vendredi 27 janvier à 20h, concert avec « Les Membracides » (au chapeau)
 » Les Membracides sont des insectes étonnants et très souvent spectaculaires
par leur forme et leur couleur, traduction de la fantaisie créatrice de la nature.
Cette créativité est une source d’inspiration pour les Membracides, groupe de 5 musiciens
qui donnent libre cours à leur imagination à travers un partage sans cesse renouvelé
de formes et couleurs musicales originales qui nourrissent un répertoire tout aussi original ! »

– Vendredi 10 Février à 20h : projection du film Yuli, de Icíar Bollaín (2019)
en version originale sous-titrée (durée 1h40 – Tout public).
Synopsis : Le destin de Carlos Acosta, une légende dans le monde de la danse
et le premier danseur noir à avoir interprété certains des rôles les plus célèbres du ballet.
L’histoire du danseur qui ne voulait pas danser. 5€

– Samedi 25 février à 20h : projection photographique de Mariette et Alain,(au chapeau)
concernant leurs voyages à Cuba, ainsi que leurs rencontres avec des apiculteurs cubains.

– Vendredi 3 Mars : conférence sur le système de santé cubain, avec Murielle Duranton,
pédopsychiatre à Vichy qui collabore depuis de nombreuses années avec des collègues cubains. (au chapeau)
( Les bénéfices des événements organisés pendant l’exposition « TRES MARES/TOIS MERS »
seront versés à une association d’entraide pour le peuple cubain )

– Pour les permanences qui ont lieu mercredi, jeudi et samedi de 15h à 19h, vous pouvez
vous inscrire en cliquant sur ce lien framadate https://framadate.org/7EdX1QIiViQ9iNUFNp4OcOpD/admin.

+ Les différents ateliers ci-dessous :

– Atelier relaxation avec Jean-Marc Pineau, les mardi 10h30 > 11h30
– Atelier « Jeux de société » avec Jean-Marie :
Samedi 14 et 28 janvier, de 15h à 19h
– Atelier « collages » avec Irène Georges à 15h :
27 janvier, 17 février, 24 mars et 14 avril

Et bien sûr toujours la possibilité d’envoyer votre cotisation 2023, à l’ordre de la Maison du Pont, d’un montant de 10€

+ Ces informations concernant deux associations amies :

– CREDOGNE VIVANTE :
Nous organisons une nouvelle marche le 8 Janvier 2023 contre le projet de micro-centrale sur la Credogne et pour sauver la cascade du saut Tavagnat d’une destruction certaine. Celle-ci se fera déambulation poétique, puisque tout au long du parcours nous serons accompagnés de lectures de poèmes autour de l’eau, des sources, rivières et bien entendu cascades. Vous pouvez d’ailleurs amener votre propre poème, pour le déclamer devant tous, militants, marcheurs, arbres, rochers et végétaux. Ce moment sera festif et joyeux! Vous pouvez suivre nos infos sur le site suivant: http://credogne-vivante.org/

– Le chemin de sainte Agathe vous invite à son quatrième festival de la marche le samedi 14 janvier 2023 à Thiers
( mairie-salle Tournilhac), entrée libre-buvette http://www.lechemindesainteagathe.fr/

« MEILLEURS VŒUX DE L’ÉQUIPE DE LA MAISON DU PONT »

A bientôt de vous revoir,

www.lamaisondupont63.fr

Mardi 3 mai 2022 à 20H  » La bataille de l’eau noire »

Mardi 3 Mai à 20 h : Projection du documentaire « La bataille de l’eau noire » de Benjamin Hennot, sur la lutte d’un village belge contre un projet de barrage hydroélectrique, dont voici le synopsis, ci-dessous (Entrée à prix libre) :

Belgique, 1978. Le Ministre des Travaux publics projette un immense barrage dans la vallée de l’Eau Noire, en amont de la petite ville de Couvin. Mais les habitants se transforment en de fiers Irréductibles et livrent une flamboyante guérilla… Un film choral qui communique la joie et la force d’un mouvement populaire en tous points exemplaire. Ils ont perpétré des chahuts et des chaulages, des sabotages et des saccages, des occupations et des “visites”, des campements sauvages et des corsos fleuris. Ils ont converti des billets de banque en vecteurs de propagande. Ils ont lancé la première radio libre de Belgique, dont les fugaces émissions étaient traquées (sans succès) par la gendarmerie. En cette tumultueuse année 1978, ces « Irréductibles Couvinois » étaient alors fermier, ouvrier en poêlerie, pompier, instituteur, professeur, assureur, naturaliste, jeune « lascar » ou étudiant en droit. Ensemble, et par-delà les convictions religieuses, politiques, idéologiques, par-delà les catégories sociales et culturelles, ils se sont unis et ont remporté une victoire fulgurante contre un projet de barrage inutile, qui aurait englouti la superbe vallée de l’Eau Noire et menacé leur cadre de vie. Neuf mois d’une lutte inventive, humoristique et furieusement déterminée.
« C’était dur » confient-ils unanimement, mais pour ajouter aussitôt que ce fut aussi la période la plus intense de leur vie.